Pourquoi cabane « Perrenoud »

Il y a un siècle, nos prédécesseurs ont exprimé le désir d'avoir un lieu de rendez­ vous dans le Jura et proposé la construction d'un chalet qui servirait aux réunions «hors les murs». Cependant l'argent faisait défaut jusqu'au moment où le groupe de ski de la section constitua un premier capital grâce au produit de conférences. Puis, en 1919 un legs de CHF 10'000 de feu Mlle Laure Perrenoud, destiné à la construction d'une cabane dans un endroit du choix de la section et devant s'appeler «cabane Perrenoud», permit de concrétiser le projet. Vu les coûts d'une construction dans les Alpes, une commission décida d'acheter un terrain situé dans la région du Creux-du-Van, au point dénommé «Crêt-Teni». Après bien des négociations, un terrain d'une superficie de 3'850 m2 , valant CHF 0.15 le m2 fut acquis de MM. Pierrehumbert et Gaille. L'architecte Louis Bura élabora un projet devisé à CHF 35'000 et une souscription ainsi qu'une vente suffirent à combler le reste du budget. Le premier coup de pioche fut donné le 15 mai 1921 et l'édifice inauguré le 25 septembre 1921 en présence de plus de 150 clubistes ! A l'époque, la section comprenait 343 membres, dont 41 pour la sous-section Chasseron.

La description de l'époque mentionne que la cabane occupe un emplacement idéal et que « l'on ne peut rêver un champ d'excursion plus favorable aux skieurs » . « On y accède aisément en deux heures et demie depuis Noiraigue, en trois heures de St-Aubin » ! Mentionnons encore la présence d'une piste de saut à la Rougemonne.

L'édifice initial n'a pas subi de transformation depuis sa construction et on ne peut s'empêcher de mentionner la description des toilettes dans les comptes rendus de l'époque: « les WC sont installés avec un luxe qu'on n'a pas l'habitude de rencontrer sur ces hauteurs ».

Les recherches menées aux Archives de l'Etat et aux Etats Civils des communes d'origine m'ont appris que Laure Perrenoud se prénommait  « Laure-Marie­ Louisa »; qu'elle était originaire de La Sagne, des Ponts-de-Martel et de Brot­Dessous, née le 22 février 1865 à Neuchâtel et décédée célibataire (et sans profession) le 10 mars 1919 à la Clinique du Crêt. Son père se prénommait Louis-Auguste; si cette indication peut permettre à un lecteur de fournir d'autres renseignements sur cette famille, l'auteur de ces lignes lui en serait très reconnaissant ! En effet, quelle motivation se cache derrière le legs d'une partie de la fortune de Mlle Laure Perrenoud en faveur d'un club qui était à l'époque exclusivement réservé aux hommes ? Le mystère reste complet, . . . on peut imaginer un don en souvenir d'un membre de sa famille, un père, un frère, un neveu, ... un homme dans tous les cas !

Merci à Hermann Milz de sa précieuse collaboration.

Jean-Paul Randin

Bulletin de la Section, février 2007

Touren


September 2017
Do 28. Sep.  (Rd)
Do 28. Sep.  (Rd)
Fr 29. Sep.  (E)
Fr 29. Sep.  (Rd)
Sa 30. Sep.  (C)
Sa 30. Sep.  (E)